OSDD Sport-Durable
Sport + Environnement + Social + Économie
Accueil Plan Recherche Mot Recherche Auteur Statistiques Nos actions Bienvenue sur Sport Durable

Un sport sain dans un corps sain dans un territoire sain

Contact

Rejoignez-nous
Vous souhaitez apporter votre contribution, vous cherchez un stage, quelque soit vos champs de compétences, prenez contact avec moi Cliquez ici.

Mon CV
Login


s'inscrire

Mot de passe oublié
Recherche

Agenda

octobre 2021
LMMJVSD
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Navigation


Actualités

L’empreinte écoloque et les articles sportifs
19/01/2007 - Lire la suite
Canal s’engage dans des documentaires sur le développement durable avec LES NOUVEAUX EXPLORATEURS
19/01/2007 - Lire la suite
Le secteur des sports d’hiver est en danger
19/01/2007 - Lire la suite
Quelques sites

Ecobase 21
Actualité du développement durable : Médiaterre système d’information mondial francophone pour le développement durable
Le site portail de la Fondation Nicolas Hulot
Sportsnature.org : Réseau des Chercheurs et Experts en Sports de Nature et de Montagne
Sports and Marks
The American Sport Art Museum and Archives (ASAMA)
Green & Gold : The Sustainable Sport Source
Quelques jeux

Mot croisé du 17/11/2006
Géolocalisation

Accueil > Sport durable > La boîte à outil
jeudi 16 novembre 2006
popularité : 26
-

The natural Step

Auteurs

Mot clés associés

Vision globale du système : arbre et entonnoir
L’espèce humaine peut aujourd’hui s’appuyer sur de grandes réussites mais est aussi confrontée à de nombreux problèmes. Dans le cas où ces derniers ont été identifiés, de nombreux outils et concepts ont vu le jour pour essayer d’amener des solutions. Pour représenter métaphoriquement la multitude et la diversité des problèmes et des solutions, nous disons que toutes ces feuilles cachent le tronc et les branches de l’arbre, et que la tendance générale est malheureusement de se perdre dans les feuilles. La démarche The Natural Step (TNS) recentre l’attention en amont sur « le tronc et les branches », s’occupant aussi plus efficacement des feuilles – des enjeux spécifiques – en les remettant dans leurs contextes.

« The Natural Step est une voix claire dans la cacophonie. »
Leif Johansson, PDG, Groupe Volvo.

Une autre métaphore bien utile pour avoir une perception partagée de l’état dans lequel nous nous trouvons tous (la biosphère, l’espèce humaine, chaque organisation, chaque individu), est l’image de l’entonnoir. La décroissance des ressources qui supportent la vie est combinée à la croissance de la demande en ressources. Ceci implique une marge de manœuvre de plus en plus réduite, et le risque de heurter les murs de l’entonnoir : ce qui est déjà le cas quotidiennement pour certaines populations et pour beaucoup d’espèces animales et végétales.

image

Le développement durable en langage TNS ?
Sortir au plus vite de cet entonnoir !

Grâce à l’innovation, la créativité, et le potentiel des changements bien menés, de nombreuses organisations et individus éliminent leur contribution à cette marge de manœuvre décroissante. Ils visent la sortie de l’entonnoir en utilisant le compas fourni par la démarche TNS, et en s’appuyant sur les victoires à court terme qu’elle permet d’identifier.

Haut de Page

Démarche logique et stratégique : backcasting
Tout individu est un expert des systèmes complexes. Un enfant décode son premier langage sans avoir de langage pour savoir qu’il en apprend un (!). La plupart des adultes peuvent gérer les innombrables paramètres de la conduite automobile pour atteindre leur objectif, tout en pensant à autre chose.

Dans ce dernier exemple, il est intéressant de noter qu’en partant d’un endroit, on visualise l’endroit cible et les diverses options de voyage sont ensuite analysées, hiérarchisées et modifiées en cours de route (ex : une route fermée est rarement un problème insurmontable). Tout le monde pense « je rentre chez moi » et non « je vais accroître la distance entre ici et moi » : la probabilité d’aboutir dans une impasse serait trop grande. Et pourtant, allant à l’encontre de cette logique propre à tous les individus, beaucoup de groupes et d’organisations veulent « faire un peu mieux », « polluer un peu moins », « faire un peu plus de bien à la communauté », etc.

La démarche TNS se base sur cette attitude logique et naturelle pour tout individu : se placer dans une vision du succès et se demander ce que l’on a fait pour aller de « là-bas, hier » (le présent) vers « ici, maintenant » (le futur souhaité). Cette manière de pensée se nomme ‘Backcasting’.

Pour arriver à une société durable, un peu comme pour arriver à gagner aux échecs, il est probablement impossible de définir précisément à quoi ressemblera le futur souhaité (ou la position finale des pièces aux échecs). Par contre il est possible de décrire une société durable au niveau des principes (comme les principes pour mettre l’adversaire échec et mat). C’est le cœur de la démarche TNS :
Backcasting depuis des principes fondamentaux pour la durabilité

Haut de Page

4 Principes fondamentaux pour la durabilité
Dans notre jeu d’échec bien particulier que sont la Terre, la biosphère et ses organismes vivants ou non, dont bien sûr l’espèce humaine, comment pouvons-nous décrire une société durable ? Les principes qui permettront de dire « Echec et Mat, c’est gagné », les principes qui indiquent la sortie de l’entonnoir, les principes qui guideront les décisions à venir ?

Pour répondre à cette question, et en partant sur une compréhension globale du systèmes, de nombreux scientifiques et experts ont pu trouver un consensus autour de 4 mécanismes qui pourraient empêcher une société d’être durable (ou soutenable). En ajoutant la négation « n’est pas soumise à » sur chacun de ces mécanismes, The Natural Step a développé 4 conditions qui délimitent ce qui est acceptable pour une société durable :

image

Pour un individu, un projet, une organisation, ou un segment de la société, ces 4 conditions se traduisent en Principes fondamentaux pour la Durabilité :

1. … éliminer notre contribution à l’augmentation systématique (dans la biosphère) de la concentration des substances extraites de la croûte terrestre ;
2. … éliminer notre contribution à l’augmentation systématique (dans la biosphère) de la concentration des substances produites par la société ;
3. … éliminer notre contribution à la dégradation systématique de la nature par des moyens physiques ;
4. … éliminer notre contribution à la création de conditions qui diminuent systématiquement la capacité de chacun à pouvoir répondre à ses besoins, partout dans le monde.

Ces principes délimitent ce qui est acceptable pour une société durable. Ils permettent de libérer la créativité afin d’imaginer les nombreuses formes de sociétés ou d’activités qui respectent les principes : quand les limites sont connues, il est beaucoup plus facile de laisser libre cours à son imagination.

En prenant le cas du 1er principe, concrètement il suggère par exemple de substituer des minéraux rares dans la nature par d’autres plus abondants, d’utiliser efficacement tous les matériaux issus de mines, et de réduire systématiquement notre dépendance aux énergies fossiles.

The Natural Step a développé un processus de mise en oeuvre de cette démarche logique et stratégique de backcasting à partir de principes fondamentaux pour la durabilité.

Un diagnostic discuté

Mais l’approche du Dr Robért ne fait pas l’unanimité.

Corinne Gendron, professeure titulaire de la chaire de responsabilité sociale et de développement durable de l’UQAM, pense que c’est une solution parmi tant d’autres. « La dimension sociale semble être le parent pauvre de son approche », lance-t-elle.

Mme Gendron réfute aussi le diagnostic du Dr Robért voulant que tout le monde soit conscient des problèmes environnementaux et que le dialogue puisse résoudre les différends. « Ce n’est pas toujours vrai et c’est simpliste, croit-elle. La méthode est intéressante, mais le conflit ne se dissout pas toujours dans la concertation. »

« Le problème de l’environnement n’est pas un problème de communication. Réorienter l’économie en tenant compte de l’environnement implique un changement dans les règles et la structure, c’est très complexe », soutient-elle.

Cette métode est appliqué par Nike.

Voir en ligne : spip.php?site0

Copyright © 2006 Sport Durable
Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | | Google analytics | PIWIK | marqueur eStat'Perso